La fracture des sexes et des âges

Le quotidien Libération a publié hier un sondage d’explication de vote (Louis-Harris, 1503 personnes, méthode des quotas, le 21 mars 2004 par téléphone entre 16h et 20h, temporairement accessible) dont la lecture constitue un véritable choc, au point que j’ai cru à des fautes de frappe, et que le journaliste (Renaud Dély) qui commente le sondage est passé complètement à côté des éléments les plus marquants

Voilà ces éléments :
– 28 % des hommes et 4 % des femmes ont voté Front National. Vous avez bien lu. Des sondages similaires lors d’autres élections montraient déjà une différence mais sans commune mesure avec celle-ci. Les femmes ont par ailleurs donné la majorité absolue (51%) à l’ensemble PS/Verts/PC/divers gauche.
– 72 % des 18-24 ans ont voté PS/Verts/PC/divers gauche et 7 % Front National alors que les chiffres correspondants pour les plus de 65 ans sont de 20 % (gauche plurielle) et 31 % (Front National)
– Ces contrastes sont bien plus importants que ceux qui séparent les catégories socio-professionnelles même si 31 % des ouvriers et 20 % des inactifs votent Front National contre 4 à 7 % des catégories cadres, professions intellectuelles supérieures, et professions intermédiaires.

Cela vous inspire-t-il quelques commentaires ?

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires