Hep, vous là !

Sharing cover

Et oui, je vais encore vous bassiner avec le besoin de soutenir d’urgence (= dans les 5 jours qui restent à l’année) La Quadrature du Net. Non, ne vous en faites pas, tout va bien. L’économie va connaître une nouvelle phase de croissance ultra-inégalitaire en attendant la prochaine période de crise ultra-inégalitaire, l’ignorance du changement climatique croît au même rythme que l’évidence de ses effets, le gouvernement, avec l’aide de tous les systèmes bureaucratiques et législatifs que nous avons laissé s’installer, piétine les droits fondamentaux de toutes les populations fragiles (étrangers, sans logis, chômeurs, jeunes, malades du quotidien, etc.), le développement de l’informatique et les réseaux est dirigé de façon à se débarrasser des êtres humains et de leur manie de poser des questions au lieu de les aider à penser, créer et débattre. Des petits problèmes de rien du tout. Et puis, La Quadrature du Net, à part de mettre un peu de poil à gratter dans le dos de la bêtise artificielle et de la transformation de l’internet en télévision, qu’est-ce qu’ils font ?

La Quadrature du Net, ça coûte 400 000 € par an. Pour payer des gens à faire des machins que vous n’avez peut-être pas envie de vous cogner le week-end genre comprendre ce qui se cache derrière 50 considérant ou 400 amendements à un texte sur le futur des télécommunications, informer jour après jour sur ce qui se joue pour les droits fondamentaux dans les presque deux dizaines de lois sécuritaires de ces dernières années et mobiliser les derniers remparts juridiques qui existent encore pour empêcher que ce soit pire. Mais pas seulement cet évitement du pire. Lisez notre revue stratégique, il s’agit aussi d’aider des dizaines d’organisations à travailler ensemble et permettre à ceux qui le souhaitent d’apprendre à contribuer par eux-mêmes à la compréhension des enjeux complexes, identifier et soutenir les projets techniques vertueux comme ceux de nos amis de Framasoft. C’est aller à la rencontre de ceux dont nous partageons les buts mais avec qui au départ il semble y avoir des désaccords et débroussailler le terrain de ce qui nous séparait apparemment à propos de telle ou telle mesure pour éviter qu’internet ne serve d’amplificateur à la haine ou de ce qu’ils voient chez nous comme une naïveté à l’égard du numérique que pourtant nous n’avons cessé de problématiser : les groupes de lutte contre les discriminations, les techno-critiques. Et ça marche, nous en sortons enrichi.es et coalisé.es.

Pour que La Quadrature continue à faire cela et ce qu’elle inventera demain, il faut que nous recevions plus de 80% de notre budget de vos dons (330 000 €1). Et rappelez-vous, l’État nous a refusé le bénéfice du rescrit fiscal qui rendrait vos dons déductibles fiscalement, donc ne comptez que sur vous. Maintenant, je ne vous refais pas le coup du on va mourir. Grâce à votre soutien des dernières années, La Quadrature du Net a mis de côté une réserve de 80 000 € pour des temps (encore plus) mauvais. Et on a 60 000 € de trésorerie. Mais il vaudrait vraiment vraiment mieux que la réserve on n’ait pas à y puiser dans l’année qui vient. Cela veut dire qu’il faut au moins 70 000 € de plus que ce que nous avons récolté jusqu’à présent. Ça urge. Merci d’avance. Ah au fait, je ne suis plus président de l’association La Quadrature du Net (il y en a deux maintenant : Félix Tréguer et Benjamin Bayart), ni même membre de son bureau même si je continue à contribuer à son travail. Alors je m’adresse aussi cet appel. J’y vais tout de suite. C’est ici.

  1. Je sais la jauge de la campagne de dons indique qu’il nous faut 320 000 € mais l’évolution du cours de l’euro explique la différence. Le reste vient d’une subvention en baisse progressive des Open Society Foundations. []

Anatomie d’un débat qui déchire chacun de nous

Le débat sur les positions à adopter pour le second tour de l’élection présidentielle tourne à la torture pour tous ceux pour qui l’arrivée au pouvoir de fascistes et la continuation aggravée d’un gouvernement par l’oligarchie post-démocratique sont toutes deux inacceptables. Bien que chacun soit en réalité dévoré de doutes, ou justement pour cela, des […]


En l’état ?

Le 5 mars dernier, j’ai publié un texte dressant un tableau accablé de l’élection présidentielle et de ceux qui s’y présentaient. J’y dénonçais les deux candidats d’extrême droite comme réactivant divers fonds de commerce du fascisme, le candidat de l’oligarchie post-démocratique comme n’en étant qu’une marionnette (il a depuis montré qu’il était en plus sujet […]


Des listes « En commun(s) » pour les législatives !

Après mon précédent billet, certains ont souligné que ce n’était pas tout de souligner l’impasse de l’investissement dans l’élection présidentielle, l’important est de savoir quoi faire d’autre. Pour répondre à un commentaire posant cette question : Comment se préparer à l’après ? Que faire ?, j’avais alors écrit : Grande incertitude. Si résultat côté pire, résister, résister. […]


Corruption de la décision politique (une fois de plus)

À ma grande tristesse, je suis obligé de revenir une fois de plus sur ce que j’avais appelé en 2008 la corruption de l’élaboration des politiques publiques. Rappelons que j’entends par là tous les mécanismes par lesquels la préparation, la délibération et la mise en œuvre des politiques publiques sont corrompues par des mécanismes divers, […]


Encore cent mille euros

Comme ces dernières années, La Quadrature du Net a lancé à la mi-novembre une campagne de dons pour obtenir les moyens de son action dans l’année qui vient. La campagne de cette année se déroule dans un contexte particulier : des gouvernements aux abois invoquent la sécurité pour porter atteinte de façon accrue aux droits et […]


Le numérique, les états, la surveillance et nous

Je publie ici la première partie de mon intervention à la librairie Ombres Blanches de Toulouse le 11 novembre 2016. Le deuxième partie, consacrée à « Pourquoi faire littérature autour de la surveillance ? » se trouve sur le blog de publie.net. Je vais essayer d’organiser le temps de cette rencontre en deux parties. La première sera consacrée […]


Encore une fois ?

Je republie ici une tribune parue sur le site de La Quadrature du Net. Encore une fois. Mais encore quoi ? On ne sait même pas. Encore des dizaines de morts, des blessés en plus grand nombre. Encore un être humain1 qui les a emportés dans sa trajectoire de violence et d’autodestruction et qu’on présente […]


La militarisation de la post-démocratie

Il y a des fois où il faut savoir mettre les pieds dans le plat. Cela fait un moment que je sais que les responsables les plus dénués de scrupules de l’oligarchie post-démocratique feront tout pour tuer dans l’œuf toute opposition radicale (veut dire : qui prend les choses par la racine), même si cela doit […]


Ne demandez pas à Nuit Debout de ressembler à nos vieilles attentes

Ce texte a suscité un commentaire critique de Joachim Séné sous le titre Fragment d’un débat en cours auquel j’ai ensuite répondu en commentaire à son billet. Suite à ce débat, j’ai préféré modifier le titre de mon billet initial en remplaçant « illusions » par « attentes ». C’est toujours difficile de parler de l’intérieur de quelque chose […]


Personne n’ira à notre place

Il y a plus de 120 organisations nationales et des dizaines de groupes locaux qui appellent à sortir de l’état d’urgence, à s’opposer à son inscription dans la constitution, aux lois qui installent progressivement un état policier et à la déchéance de nationalité. Les manifestations organisés dans de nombreuses villes françaises (carte en cours) le […]


Numérique, travail et valeur

Chroniques et débat sur France-Culture ce matin avec Benoit Bouscarel, Brice Couturier et Daniel Cohen sur l’impact du numérique sur l’emploi et les droits sociaux. Profondément frustrant, mais néanmoins occasion de rebondir. Ces commentateurs se sont enfin rendus compte de ce que nous savons depuis quarante ans, à savoir que si le développement du numérique […]


L’infamie ne doit pas cacher la mise en place d’un état policier

Dans son blog du Monde, Thomas Piketty a caractérisé comme infamie le projet de déchéance de la nationalité pour les bi-nationaux même nés français, projet dont il apparaît de plus en plus qu’il est poursuivi avec acharnement par François Hollande, y compris dans l’éventualité d’une opposition parlementaire. Thomas Piketty le décrit comme créant : une inégalité […]


Je ne pavoiserai pas

Je ne répondrai pas à l’injonction gouvernementale d’ornementer la fenêtre devant laquelle j’écris du drapeau tricolore. L’émotion, je la ressens, bien sûr pas comme ceux qui ont été touchés directement, pris dans l’horreur ou ceux qui y ont perdu des proches, mais elle a creusé son chemin en moi et elle y est entrée comme […]


De l’action par mauvais temps

Je tente ici un exercice périlleux. Celui de mobiliser en partageant doutes et espoirs plutôt qu’en invoquant diverses catastrophes. Il ne manque pas de ces dernières et elles suscitent de fortes réactions. Mais au bout du compte le catastrophisme prive chacun de l’essentiel, la capacité à construire le futur avec les autres. En entendant sans […]