Bio

Professsionnellement, je dirige Sopinspace, Société pour les espaces publics d’information, une société que j’ai fondée en 2004. Sopinspace développe des logiciels libres et fournit des services commerciaux pour les activités collaboratives et les processus démocratiques sur internet. En parallèle, je suis un analyste des enjeux politiques, sociaux et culturels des techniques informationnelles et engagé en faveur de la réforme des régimes de droits intellectuels. Cela s’inscrit dans mon engagement déjà ancien dans le développement d’outils, de processus et d’environnements sociaux qui aident chacun à être plus créatif, plus capable d’esprit critique et d’échanges constructifs avec d’autres.

En dehors de mes publications en informatique, j’ai publié divers textes de sociologie des échanges d’information et de philosophie politique des droits intellectuels, dont trois livres : « Cause Commune : l’information entre bien commun et propriété« , Fayard, 2005 (également traduit en italien et en arabe), Internet & Création : comment reconnaîtres les échanges sur internet en finançant la création, InLibroVeritas, 2008 et Sharing: Culture and the Economy in the Internet Age », Amsterdam University Press, 2012 (avec la contribution de Suzanne Aigrain), également traduit en polonais. Enfin, je publie des poésies et fictions brèves dans mon Atelier de bricolage littéraire.

J’ai un certain nombre de responsabilités associatives ou scientifiques. Je suis l’un des fondateurs de La Quadrature du Net un collectif citoyen qui s’oppose à des projets de lois et à d’autres dispositifs dangereux pour les libertés dans l’espace numérique et promeut des propositions assurant la synergie entre les libertés d’échange sur internet et le financement de la création. Je suis membre du Board of Directors du Software Freedom Law Center, une fondation américaine qui agit mondialement pour la sécurité juridique des logiciels libres et de leurs acteurs. Je suis également membre du Board of Trustees du NEXA Center for Internet and Society de Turin. J’ai une participation dans la SAS Créateurs et associés qui gère la les éditions publie.net1.

Avertissement

Sauf indication contraire, tout ce que j’écris sur mon blog ne représente que moi, et pas nécessairement l’opinion de Sopinspace, SFLC, NEXA, La Quadrature du Net ou publie.net.

Antérieurement

  • Je suis né en 1949
  • J’ai fait des études d’informatique et de mathématiques. J’ai un doctorat d’informatique théorique, ai été boursier post-doctoral à l’Université de Californie à Berkeley en 1982 et suis habilité à diriger les recherches (Université Paris 7, 1991). Mes travaux techniques les plus anciens portent sur la compilation optimisante et la transformation de programmes.
  • De 1983 à 1986, j’ai développé des logiciels et installations multimédias interactives pour la médiation des arts plastiques contemporains et des mathématiques au sein d’associations et de micro-entreprises.
  • De 1986 à 1996, j’ai dirigé une équipe de recherche à l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse. L’équipe était spécialisée dans l’analyse de contenu des médias (photographies, vidéo, musique), leur indexation automatique, et les interfaces de navigation, perception et annotation interactive de leur contenu
  • De 1996 à 2003, j’ai rejoint les services de la Commission européenne (programme de recherche ESPRIT puis IST), où j’ai notamment développé les politiques de soutien aux logiciels libres. J’y ai aussi tenté d’agir à l’interface entre ces politiques et les politiques réglémentaires néfastes d’extension des brevets, de durcissement de la protection du copyright, de législation par la technologie, et les procédures pénales et juridiques associées. J’y suis devenu par force un spécialiste des droits intellectuels positifs (par opposition aux approches considérant la propriété intellectuelle comme un point de départ a priori).
  • J’ai été l’un des fondateurs du groupe de réflexion trans-national sur les politiques européennes Débat Public. J’ai aussi pratiqué les mathématiques en amateur (codes d’arbres, pavages par les polyominos) et l’histoire des techniques plus sérieusement (histoire du calcul).

Je soutiens les associations et projets suivants, que je vous invite à également soutenir :
- La Quadrature du Net dont je suis l’un des fondateurs.
- Les projets littéraires se développant autour de publie.net.
- Coalition mondiale d’ONG pour la réforme du système mondial de droits intellectuels animée par Knowledge Ecology International et Third World Network.
- Wikimedia France

Personnel

Ma compagne Mireille et moi avons deux filles : Suzanne est astrophysicienne et poète, Louise est biochimiste (staff scientist au Wellcome Trust Sanger Institute) et redeviendra sculpteuse dès qu’elle en aura le temps.

This post is also available in: English

  1. Divers biographies sur le Web me présentent comme fondateur du site non-fiction.fr. J’ai effectivement été l’un des associés fondateurs la société éditrice de ce site en 2007, mais depuis la liquidation de cette société il y a plusieurs années et la transmission du nom de domaine à une association soutenue par la Fondation jean-Jaurès, je n’ai plus aucune responsabilité dans non-fiction, si ce n’est d’être très occasionnellement un collaborateur bénévole au pôle éditorial numérique. []