Encore cent mille euros

Comme ces dernières années, La Quadrature du Net a lancé à la mi-novembre une campagne de dons pour obtenir les moyens de son action dans l’année qui vient. La campagne de cette année se déroule dans un contexte particulier : des gouvernements aux abois invoquent la sécurité pour porter atteinte de façon accrue aux droits et aux libertés et dans le même temps conduisent des politiques économiques, sociales et technologiques serviles à l’égard des grands intérêts. Ils entendent nous faire vivre dans la peur d’ennemis extérieurs bien réels mais dont l’existence et la capacité d’action doit beaucoup à l’incurie des politiques extérieures menées depuis des décennies et d’ennemis intérieurs qu’on cherche à présenter comme hors la loi alors qu’ils sont au contraire le rempart des droits de chacun et des intérêts collectifs. Dans le contexte d’un système institutionnel figé dans le théâtre permanent des élections présidentielles, l’arrogance et la violence de ces politiques ne semblent laisser aucune possibilité d’évolution positive. La Quadrature du Net elle-même a pris acte de ce blocage en décidant au printemps 2016 d’un moratoire sur l’action d’influence à l’égard du parlement français tout en redoublant d’efforts pour combattre ces politiques nuisibles juridiquement et par l’information et la capacitation des citoyens. Nous avons contribué parmi d’autres groupes européens et français à un début de retour à l’affirmation des droits, dont le dernier signe est la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne hier. Loin de laisser en paix le rouleau compresseur post-démocratique, nous multiplions les initiatives et les coalitions pour y faire barrage.

Cela a un coût et un prix. Le prix est celui d’une usure de nos équipes et en particulier de ceux qui travaillent quotidiennement comme salariés de l’association, exposés sans cesse à devoir réagir sur de nouveaux fronts, fournir des outils pour de nouvelles actions ou informer sans relâche le public. Le coût est celui d’un budget qui avec environ 320 000 € en 2016 est l’un des plus faibles des ONG de droits liés au numérique en Europe et heureusement est complété par les actions non rémunérées d’un groupe beaucoup plus large et des membres du collège d’orientation stratégique. En 2017, nous avons besoin de renforcer notre équipe pour mieux organiser son travail quotidien et de faire un pas supplémentaire vers un financement reposant uniquement sur les dons individuels. Pour cela, il nous faut collecter encore 100 000 € d’ici au 1er janvier inclus. C’est ICI QUE CELA SE PASSE. Grâce à votre générosité les deux dernières années, La Quadrature du Net a une trésorerie en début d’année qui lui permet d’affronter d’éventuelles crises à venir. L’appel que je lance ici n’est donc pas un appel au secours, c’est un appel à la solidarité, ce qui n’est pas moins important.

Un dernier point : la jauge de la collecte de dons a connu de regrettables évolutions erratiques, dûes à la correction de divers bugs et à la difficulté intrinsèque d’estimer le produit des dons récurrents dans l’année qui vient. Elle est maintenant conforme aux dons et promesses de dons effectivement reçus1.

  1. Nous comptabilisons tous les dons ponctuels reçus en 2016 et 80% du produit des promesses de dons récurrents à la fin de l’année pour tenir compte des non-renouvellements en fin de validité des cartes bancaires. []

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires