On a fait les comptes à La Quadrature du Net

et ce n’est pas de la blague. On va fermer boutique. Pas dans un an, dans 2 semaines. S’il n’y a pas au minimum 45.000 € de dons supplémentaires d’ici au 4 janvier 2015, il serait irresponsable pour nous de continuer à faire des dépenses. Et à vrai dire, comme indiqué sur notre jauge, c’est 85.000 € de dons supplémentaires qu’il faut pour qu’on puisse raisonnablement continuer en 2015 et 150.000 € pour qu’on opère dans des conditions vaguement normales. En tant que président de l’association, je n’ai qu’une responsabilité par rapport aux autres membres du collège d’orientation stratégique, c’est de savoir dire « non, là on arrête » quand c’est nécessaire. J’ai déjà adressé plusieurs messages publics pour en avertir. Là, c’est simplement l’annonce d’un fait. Apparemment, à part les 2000 personnes qui ont déjà fait des dons à La Quadrature cette année, quel que soit leur montant, les autres ne sont pas au courant ou bien s’en foutent. Pourtant on a fait des efforts bien plus importants pour que vous le sachiez cette année. Si encore vous étiez occupés à diverses insurrections de l’esprit et du corps on pourrait comprendre, Mais non, c’est juste la déprime molle, les courses de Noël et profiter du réchauffement climatique à l’approche de l’hiver. Alors, il faut qu’on sache en tirer les leçons. L’internet raisonnablement libre, la capacité de chacun à s’y exprimer, à y créer son ou ses identités, à y tisser des liens et agir, les moyens d’échapper au moins en partie à la surveillance, la promotion des valeurs du partage contre l’économisme borné1 ce n’était qu’une manie pour quelque geeks mal dégrossis. Alors on se taille, on vous dira où dès qu’on saura.

  1. ce mot a été modifié suite à une discussion, voir commentaires. []

15 commentaires

  • […] Aigrain, co-fondateur et Président actuel de la Quadrature du Net a posté un message sur son blog où il annonce un triste destin pour l'association qui défend les Internautes depuis de nombreuses […]

  • Un immense merci à Korben pour tout ce qu’il a fait pour nous maintenir audessus de la ligne de flottaison.

  • Rudloff a écrit :

    Si je peux me permettre une remarque, peut être qu’accepter les cotisations (avec adhésion à l’association, vote à l’AG, etc) et pas uniquement les dons permettrait aux gens de se sentir plus investis dans vos actions.

  • […] accéléré aujourd’hui lorsque, dans un vibrant appel au secours, les haktivistes Philippe Aigrain et Korben ont indiqué qu’avec 85 000 € encore manquants, il n’y aurait probablement […]

  • Mylene a écrit :

    « Si encore vous étiez occupés à diverses insurrections de l’esprit et du corps on pourrait comprendre, Mais non, c’est juste la déprime molle, les courses de Noël et profiter du réchauffement climatique à l’approche de l’hiver »

    J’ai fait un don dès que j’ai appris que vous en aviez besoin, c’est à dire il y a 10 minutes via un article de Rue89. Je ne l’ai pas fait avant parce que je n’étais pas au courant.

    Ce n’est pas de la déprime molle, c’est surtout un problème de communication.

    Plus de gens que vous ne le pensez sont prêts à donner, nous ne sommes pas tous des mollusques.

    Bon courage pour la suite en tout cas.

    Mylène

  • techahd a écrit :

    Non! ça ne va pas se passer comme ça, on va secouer un peu l’Internet français et il va en tomber des dons.
    Il y en a des internautes conscients de l’importance de la quadrature et qui tiennent à nos libertés. On va aller les chercher pour vous, comme ça vous pourrez continuer à faire pour nous ce qu’on a pas le temps ou l’envie de faire alors que c’est pourtant nécéssaire.

    http://hahd.fr/article.php?art_id=663

  • Bonjour.

    C’est avec tristesse que je lis que vous envisagez de fermer la Quadrature. Vos actions sont indispensables, et nous manqueraient terriblement. Je ne peux pas faire grand chose, mais c’est sans regret que j’ai puisé dans ma pension de travailleur handicapé pour vous soutenir à la hauteur de mes maigres moyens.

    C’est aussi avec douleur que je vous lis employer, dans votre article, l’expression « économisme autiste ». Pourquoi avec douleur ? Parce que je suis autiste, plus précisément autiste Asperger, et néanmoins militant contre cet économisme ultra-individualiste et déconnecté de la réalité sociale que vous dénoncez. Une nouvelle fois, cette expression d’apparence anodine, que liront des centaines, des milliers de personnes, peut-être, me fait l’effet d’un coup de poignard, que je reçois au cœur et qui est porté à l’ensemble des personnes autistes et à leurs familles, lesquelles déjà bien accablées n’ont pourtant rien demandé à personne. Il fut un temps – qui n’est d’ailleurs pas tout à fait révolu, hélas – où il fallait sans relâche interpeller les auteurs de tribunes ou d’articles publics sur leur emploi de termes racistes, homophobes et/ou sexistes. Vous n’avez pas parlé d’une « économie nègre », ni d’une « sale pute d’économie ». Vous n’avez pas parlé de « lopettes d’économistes », et je m’en félicite au nom des communautés gay, noire, et du combat antisexiste qui m’est cher. Mais en deux mots, vous avez cloué les personnes autistes au pilori, vous avez publiquement stigmatisé toute une population dont je fais partie, et contribué à renforcer aux yeux de vos lecteurs la perception négative de notre communauté. J’imagine bien que ce n’était pas dans votre intention. Vous avez employé une expression qui vous semblait anodine, comme il y a quelques temps semblaient l’être des mots tels que « tapette » ou « salope ». Je ne vous en veux pas, et cela n’entame pas mon soutien envers vos actions. Mais de la même manière que je peux faire un petit geste pour tenter de contribuer, à hauteur de mes moyens, à, sauver la Quadrature, je peux prendre le temps de vous laisser ce commentaire, dans l’espoir que vous le lirez et comprendrez pourquoi, de ces deux mots, vous avez provoqué ma douleur et celle d’autres personnes qui n’oseront pas vous écrire. Pourquoi, alors, c’est avec un goût amer que je me prends à espérer, malgré tout, que votre article sera lu par beaucoup.

    Vous remerciant de votre attention,

    bien à vous,

    Loïc Hautevelle-Garcin.

  • Vous êtes la deuxième personne à me faire ce commentaire. J’ai déjà répondu à l’autre (qui s’était exprimée sur twitter) que oui je comprenais et que j’aurais dû employer d’autres termes qui manifestaient l’immense réprobation que j’ai pour la réduction de toutes choses à l’économie monétaire sans pouvoir être perçues par stigmatisantes pour quiconque. Qui plus est le Trésor de la langue française et le dictionnaire associé du CNRTL vous donnent raison en ne faisant pas état d’un usage significatif dans un sens figuré. Je vais donc (c’est très exceptionnel pour moi) rectifier le mot dans mon billet à postériori en le remplaçant par « borné ». Merci de la façon très attentionnée dont vous avez formulé votre critique.

  • arnaudgs a écrit :

    Au lieu de vous plaindre lamentablement que personne ne vous donne de l’argent, vous feriez mieux de démontrer par A+B ce que vous avez accompli ces dernières années et ce que la quadrature du net nous apporte.
    Car à par voir tout par la négative, votre message ne sert à rien.
    Je vais vous filer 5 euros, mais essayez de montrer votre réelle valeur ajoutée.
    Car dans tous les messages que je vois en ce moment c’est :
    – C’est quoi la QDN ?
    – Ils servent à quoi ? ils font quoi ?

  • Vos suggestions sont excellentes, mais nous les avons déjà suivies. Si vous avez regardé la page de soutien à l’occasion de votre don de 5 € (merci), et toutes les pages vers lesquelles elle renvoie, vous avez vu que nous avons fait un effort, certes toujours insuffisant, mais néanmoins soutenu pour expliqué ce que nous faisons, à quoi nous servons, et ce que vous pouvez faire (en dehors des dons) pour contribuer aux mêmes objectifs.

  • Nanoh a écrit :

    Je trouve votre article bien peu habile. Vous vous posez en victime en blâmant (avec un ton belliqueux) ceux qui ne vous font pas de don. C’est comme cela que vous voulez réunir une vraie force populaire? Nelson Mandela a-t-il pleurniché, recroquevillé dans un coin de sa cellule, en insultant les laxistes qui ne faisaient pas de sa cause la leur? Ayez de la ressource Nom de dieu. Communiquez plus et mieux. Et cessez de blâmer le public, qui a une opinion positive de la quadrature, et qui vous supporte. Tapez-lui sur le nez, et vous engendrerez vous-même votre chute.

  • Bonjour.

    Bien conscient qu’il n’est jamais agréable de rectifier un texte publié, je tiens à vous remercier sincèrement de cet effort. Croyez bien qu’il est apprécié à sa juste valeur – et pas que par moi.

    Par ailleurs, je me félicite de voir que la levée de fonds pour la Quadrature du Net porte ses fruits, et espère que l’on pourra compter sur vos actions tant qu’elles seront nécessaires (c’est à dire, probablement, longtemps).

    Vous souhaitant bon courage,

    Bien à vous,

    LHG.

  • […] au 4 janvier 2015, il serait irresponsable pour nous de continuer à faire des dépenses. », expliquait son fondateur Philippe Aigrain, Et en réalité, pour assurer un fonctionnement normal au long de […]

  • […] aux donations, et elles risquent de cesser leur activité si les dons viennent à manquer : voyez la situation catastrophique dans laquelle a failli se trouver la Quadrature du net à la fin de l’année (heureusement, les gens ont fini par se réveiller et […]

  • […] cofondateur et président de l’association, sonnait l’alerte dans un billet sur son blog : déplorant le manque de mobilisation citoyenne, il rappelait l’évidence, à savoir que la […]

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires