Oeuvre, abondance et copie

Extrait de l’album de l’exposition « Chefs d’œuvre » au Centre Pompidou de Metz. Commissaires : Laurent Le Bon, Cécile Bargues, Hélène Guénin, Mouna Mekour et Alexandre Quoi.Etymologie indoeuropéenne du mot oeuvre

C’était la dernière semaine de l’exposition. Avec un TGV rempli de turbocultureux, j’étais venu faire un voyage éclair pour découvrir le bâtiment, un tout petit peu de la ville et secondairement cette exposition. Certains aspects de la scénographie, notamment dans la partie du bas, sont assez critiquables, avec la reconstruction par les cimaises d’espaces qui entrent en collision avec ceux du bâtiment. Mais je ne suis pas venu pour rien, une petite merveille était cachée dans les chefs d’œuvre1. Pour introduire à l’exposition, les commissaires ont choisi de présenter l’étymologie des mots chef et œuvre. Voici ce qu’on découvre concernant l’étymologie du mot œuvre dans les langues indoeuropéennes. Les mots liés dérivent tous de la racine indoeuropéenne op- « activité productive ». A ce stade, j’étais déjà heureux. A partir de cette racine, vont se développer des aspects détaillant l’activité, mais aussi s’étendant à ses produits (dont le mot œuvre) et à ceux qui se livrent à l’activité (l’ouvrier, par exemple). La partie la plus éclairante est celle qui se situe au plus près de la racine (en haut dans l’image cliquable ci-dessus). Les racines latines ops/opis désignent l’abondance, les ressources, l’aide et l’assistance 2. Il en dérive, toujours en latin le mot opulentia (opulence), mais surtout le mot cops/copis et copia qui signifie abondance (des idées et des mots). Inutile de préciser que nous en avons retenu le mot copie.

Ce parcours nous apprend donc que c’est bien d’abondance, de ressources et de coopération qu’il s’agit dans la capacité à copier. L’un des sens de copia est faculté, pouvoir de faire. Voilà une faculté qu’on ne nous retirera pas facilement.

  1. Avec d’autres comme cette phrase de Serge Daney: « Il ne restera du cinéma que ce qu’on peut refaire. » []
  2. Le Gaffiot précise qu’elles désignent avant tout le pouvoir, le moyen, la force. []

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires