Sans vergogneShamelessly


Le bruit causé par l’incroyable démarche de la présidence française demandant à M. Barroso que la Commission rejette l’amendement Bono/Cohn-Bendit/Roithova retombe à peine. Certains médias comme Le Monde semblent avoir ignoré le débouché de cette demande, mais d’autres sont plus prolixes. Pendant l’actualité, les défenseurs et proches des propriétaires de stocks de droits n’interrompent pas leur quête de la perfection. L’infatigable Madame Fourtou est de nouveau rapporteur au Parlement européen, cette fois pour un avis sur le rapport de la Commission sur l’application de la directive 2001/29/EC sur l’harmonisation de certains aspects du droit d’auteur et des droits voisins dans la société de l’information (EUCD pour les intimes). Lisez bien les amendements qu’elle propose d’apporter au rapport au fond de la commission des affaires juridiques.


The stir triggered by the strange request of the French presidency asking Mr. Barroso for the Commission to reject the Bono/Cohn-Bendit/Roithova amendment is slowly fading away. Some French media such as Le Monde seem to have ignored the outcome of this request, while other treat it in depth (in French). Behind the hot newslines, the permanent drive towards perfection of the defenders and relatives of IPR stock holders did not stop. The tireless Ms. Fourtou is again rapporteur in the European Parliament, this time for an opinion on the report by the Commission on the application of Directive 2001/29/EC on the harmonisation of certain aspects of copyright and related rights in the information society (EUCD for privies). Read carefully her proposed amendments to the report being prepared in the legal affairs committee.

Un seul commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires