Surveiller[, protéger] et punir

Pour préserver l’intégrité de la raison et la possibilité de se comprendre honnêtement, les mots doivent respecter non seulement le concept, mais la vérité des faits1.
Gustavo Zagrebelski, Leçon sur la démocratie, 23 avril 2009

Le projet de loi LOPPSI2 en cours de discussion risque d’aboutir à une atteinte particulièrement sournoise contre la démocratie, à travers le remplacement du mot vidéosurveillance par le mot vidéoprotection dans le code pénal2. Après ce remplacement, les caméras vidéo continueront à surveiller. Protègeront-elles ? Directement surement pas. Par la dissuasion, parfois. Nous aurons échangé un peu de sûrété contre beaucoup de libertés. Le sens des mots aura été bafoué une fois de plus, et, hélas, les parlementaires n’auront pas su protéger l’intégrité de la raison et les conditions du débat démocratique.

  1. Ma traduction, texte original: Affinché sia preservata l’integrità del ragionare e la possibilità d’intendersi onestamente, le parole devono inoltre, oltre che rispettare il concetto, rispettare la verità dei fatti. []
  2. Ce remplacement n’est pas total, car, sans doute pour éviter des complications juridiques, les commissions départementales de vidéosurveillance gardent leur nom []

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires