Ce que le Net écrit

Mais il faut rappeler que si le Net est un magnifique outil de diffusion, il ne produit rien. C’est un haut-parleur, un répertoire, une chambre d’écho, pleine d’un discours qu’il ne prononce pas, d’un texte qu’il n’écrit pas.
Laurent Joffrin, Il faut faire payer Google, Libération, 3 avril 2010.

Au détour d’un article consacré à Google, Laurent Joffrin, directeur de Libération, dévoile le fond de sa pensée sur Internet. Ecartons tout de suite une interprétation de la citation ci-dessus qui pourrait être honorable. Il ne s’agit pas pour lui de remarquer que ce n’est pas Internet qui écrit mais les internautes, de même que ce n’est pas Libération qui écrit mais les journalistes. Non, hélàs, la vision de Laurent Joffrin est bien qu’internet n’est qu’une chambre d’écho de contenus produits ailleurs.

Quoi qu’on pense du modèle économique de Google, c’est une très grosse bêtise. Et puisque je ne l’écris que sur Internet, Laurent Joffrin ne m’en voudra pas de lui signaler.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires