L’agonie d’une certaine Europe

Sharing cover

Jour après jour, la politique des institutions et des États européens à l’égard de la Grèce nous donne un spectacle macabre, celui de l’agonie d’une certaine Europe. Si nous voulons demain, après sans doute des moments plus difficiles encore, en reconstruire une autre, il est indispensable que nous prenions conscience de ce qui est en train de mourir sous nos yeux. On sait assez que le sort de la Grèce ne m’est pas indifférent, mais ne nous y trompons pas, ce n’est pas elle qui est en train de s’effondrer, au contraire elle prouve jour après jour que du fond du trou économique et social, elle trouve en elle la force de faire revivre le politique, avec ses divisions, ses dangers mais aussi sa force de créer du sens commun. Non, c’est bien chez les autres pays de l’Eurogroupe et du Conseil européen que la tragédie se joue. Qu’est-ce donc qui est en train d’agoniser : c’est précisément ce que certains tiennent comme la grande originalité, le grand succès de l’Europe : l’évacuation du politique en tant que choix, que débat toujours ouvert sur les devenirs de nos sociétes au profit de la gestion techno-juridique d’un ordre économique et marchand et la conception d’une pseudo-démocratie des États toujours capable de s’imposer contre celle des personnes. Cette pseudo-démocratie des États montre aujourd’hui que, jointe au fondamentalisme de marché et à la technocratie juridique et gestionnaire, elle n’est que la protection par un rideau de complexité et de règles du pouvoir oligarchique dans chacun des États et de celui propre à l’Europe. Que loin d’être un rempart face aux nationalismes elle les rend chaque jour plus forts, au sommet même de ces États. Ce que nous voyons aujourd’hui, c’est qu’entre une Europe acceptant en son sein la démocratie politique des personnes (et elle seule), fondée sur la reconnaissance commune de cultures diverses et de leurs liens par les influences, les traductions, les échanges, les liens entre personnes, remettant le marché à sa place d’un côté et de l’autre la tragédie de l’économisme comme préparation des guerres économiques à venir, il n’y a rien.

Même les efforts (cette fois réels) du gouvernement français pour faire face à cette tragédie historique restent hélas englués dans les mêmes présupposés. Ce dont la Grèce et l’Europe ont besoin, ce ne sont pas de conseils sur comment mieux jouer le jeu qui les tue plus ou moins vite, c’est de la capacité des personnes politiques à dire : là cela suffit, nous devons tous collectivement (parmi d’autres exemples) annuler une grande part d’une dette que nous avons laissé se créer au profit de nos oligarchies financières respectives et qui aujourd’hui nous étrangle, reprendre en main nos destins, nous les peuples, tous, ceux d’Allemagne et Finlande tout autant que de France, Italie ou Espagne.

Cela fait des années qu’on vous le dit, pas assez fort, pas de façon assez convaincante. N’attendez pas trop pour l’entendre.


C’est par où qu’on s’insurge ?

Il y a des matins comme ça. Enfin, ça a commencé hier soir, avec ma découverte de la publication dans le Handelsblatt des demandes détaillées de la Troïka sous forme de marques de révision par rapport à l’état des propositions grecques antérieures. Jugez par vous-mêmes en lisant l’ensemble. C’est un cas remarquable d’acharnement idéologique et […]


Décompte final avant piétinement des droits

Il y a encore deux votes finaux sur la Loi surveillance aka Loi renseignement (au Sénat le 23 juin 2015, à l’assemblée le 24 juin 2015). Comme à chaque fois, nous compterons tous ceux qui auront le courage de s’opposer à ce texte dont l’adoption marquera(it) une date noire pour les droits et libertés fondamentales […]


Éducation au numérique et construction des capacités humaines

Je publie ici avec retard le texte de mon intervention au magistère de l’Inspection générale de l’éducation nationale le 1er octobre 2013 à Paris. Bonjour. Je suis très honoré de m’adresser à vous sur un sujet aussi important. À vrai dire, je suis également fort impressionné, et j’espère que vous ne m’en voudrez pas d’avoir […]


Non à la surveillance généralisée


PJL renseignement : chacun est devant ses responsabilités

Dans 4 jours, l’Assemblée nationale va, dans un vote solemnel, c’est à dire où chacun peut être tenu comptable de son vote, adopter ou rejeter le PJL renseignement. Je voudrais, dans ce billet, clarifier ce qu’il en est des responsabilités de chacun des députés. Si je sens le besoin de le faire, c’est que j’entends, […]


Biennale Democrazia : Une Magna Carta pour internet et le numérique

Voici le texte de mon intervention dans l’événement « une Magna Carta per Internet » le samedi 27 mars 2015 avec Juan-Carlos de Martin et une vidéo d’entretien avec Stefano Rodotà. Deux remarques avant d’entrer dans le vif du sujet : je ne suis que l’un des 26 membres de la Commission de réflexion et de proposition sur […]


Une chance historique risque de nous échapper

Quand à quelques-uns nous avons lancé la campagne De peuple à peuple de solidarité politique avec la Grèce, elle s’est imposée à nous comme une sorte d’évidence, une brèche dans laquelle il fallait immédiatement s’engouffrer pour créer enfin les conditions d’une citoyenneté politique européenne au-delà d’une cause particulière1. Depuis que nous avons lancé cette campagne, […]


Filtre médiatique et abus de pouvoir

Les porteurs d’initiatives citoyennes se trouvent à l’égard des médias de grande audience dans une situation perverse. Cette situation résulte de la coexistence entre une domination toujours forte des médias centralisés de flux télévisuel et radio et l’émergence encore imparfaite de mécanismes pair à pair de communication entre citoyens et groupes de la société civile. […]


Un fossé entre deux cultures politiques

Vendredi 27 février, j’étais à Montreuil pour une réunion sur « Grèce contre austérité : faisons la fête à la dette ». Des personnes participant à l’organisation de la réunion m’avaient invité à y présenter la campagne de solidarité politique avec la Grèce De peuple à peuple, que nous organisons à quelques personnes regroupées sous le nom […]


Faire l’histoire ou se chamailler ?

Hier fut une étrange journée. On avait passé deux semaines baignés d’une forte brise qui réveillait les esprits. Et puis soudain, ce fut un temps suspendu. Est-ce que l’accord (dont le contenu n’est pas encore finalisé) passé entre la Grèce et l’Eurogroupe marquait la fin d’un renversement historique et venu des citoyens de la construction […]


Grèce : c’est maintenant qu’il faut retrouver notre capacité d’action politique

Parmi d’autres spectacles consternants, sommes-nous condamnés à assister impuissants aux efforts des gouvernements et des institutions européennes pour refermer les voies d’un autre futur ? N’y a-t-il vraiment aucune autre possibilité dans notre Europe si riche et si inégale, que d’assister au spectacle de la dégérescence d’une oligarchie post-démocratique de plus en plus médiocre et brutale. […]


Partage, pratiques non marchandes et humanisme numérique

Voici le texte de mon intervention le 11 février 2015 dans le séminaire L’humain au défi du numérique organisé par Milad Doueihi et Jacques-François Marchandise au Collège des Bernardins. Bonsoir, merci à Milad Doueihi et Jacques-François Marchandise pour cette invitation à vous présenter quelques idées sur le partage, les biens communs et la façon dont […]


Dérive autoritaire : les premiers signes qui doivent alerter


60h un peu folles

Avant tout un immense merci. En 60h après la publication de mon précédent billet, près de 6000 donateurs ont sauvé l’existence de La Quadrature du Net et lui ont fourni des ressources pour travailler pendant l’année qui vient. Ce billet a heurté certains d’entre vous. Oui j’aurais dû écrire « économisme borné » (comme je l’ai corrigé) […]